Ambre d'attirance

AMBRE VEGETAL D’ATTIRANCE

 

ORIGINE : BANGLADESH

 

 

L’ambre est reconnue et utilisée depuis des siècles en Asie pour ses facultés ésotériques et thérapeutiques. Son arôme emplissait les mosquées musulmanes durant les cérémonies religieuses.

 

Les Chamans Soufis l’utilisaient dans tous leurs rituels de transformation pour ouvrir le chakkra du cœur et du troisième œil.

 

L’ambre végétal est également utilisé par les ésotéristes de l’inde pour leurs rituels tantriques. Ce type d’ambre est uniquement trouvé dans une partie inconnue de l’Assam, au nord du Bangladesh. C’est une région où les étrangers ne sont pas admis. Les indigènes la conservent dans des boîtes ouvertes pour purifier et protéger leur maison.

 

L’ambre brut végétal est formé grâce aux racines d’un arbre très rare qui ne croît que dans cette partie du monde. Une fois récolté, l’ambre est entreposé dans des pots d’argile. Conservé dans une boîte en marbre reconstitué (porosité) ou en bois tropical, l’arôme subsiste durant plusieurs mois.

 

Les anciens chamans de l’inde avaient observé dans l’ambre une force d’attraction peu commune vers l’amour. Ils l’ont défini comme l’ingrédient magique dans le domaine de l’attirance entre les êtres.

 

Aucune combinaison chimique actuelle ne pourrait atteindre un tel effet.

 

La tradition hindouiste nous indique deux possibilités d’utilisation de l’ambre.

 

1° Vous effritez légèrement de l’ambre entre vos deux sourcils ou sur les sept cakras (on dit communément brûler l’ambre), ensuite vous allez là où il y a beaucoup de monde.

 

Votre corps « éthérique » est ainsi modifié durant quelques heures en fonction de la fraîcheur de l’ambre.

 

Certaines personnes, du sexe opposé, sont attirées inconsciemment et immédiatement vers vous. Vous plaisez, vous charmez, vous rayonnez et ceci pendant plus ou moins six heures.

 

2° Une grande quantité d’ambre végétal, exposé dans un local commercial durant plusieurs heures, augmente la clientèle.

 

PS : Les propriétés de l’ambre végétal ne sont pas comparables à celles de l’ambre gris animal (concrétion intestinale fournie par le cachalot et entrant dans la composition de parfums d’attirance) ni avec les différents ambres jaunes du Pakistan (aphrodisiaques) ou les succins (résines fossiles provenant de conifères de l’oligocène, qui poussaient sur l’emplacement de l’actuelle mer Baltique).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×